Les somnifères

Les difficultés à trouver le sommeil touchent environ 1 Français sur 3. Bien sûr, il existe différents stades de troubles du sommeil. Pour certains cela se traduit par de petites difficultés à s’endormir ou plusieurs réveils au cours de la nuit. Pour d’autres, il s’agit de véritables insomnies avec  une incapacité à s’endormir débouchant sur des nuits bien trop courtes.

Dans tous les cas, un manque de sommeil est néfaste sur le long terme. Il augmente la fatigue, réduit la concentration durant la journée, diminue les performances, augmente le risque d’accidents, et accroît le risque de maladies cardiovasculaires.

Les troubles du sommeil ne doivent donc pas être pris à la légère. Pour les soigner, il faut travailler sur différents aspects et essayer de déterminer la cause de ces troubles. Parfois, la prise de médicament est indispensable, du moins sur le court terme.

Les somnifères sont bien évidemment les médicaments les plus préconisés pour soulager les troubles du sommeil.

Cependant, ils n’ont pas toujours bonne réputation. Que valent-ils réellement ? En tant qu’ancien insomniaque, je m’appuie sur les différentes études réalisées concernant les somnifères, mais aussi sur ma propre expérience pour essayer de fournir les meilleures réponses à cette question.

Qu'est-ce que les somnifères ?

Somnifères

Également appelés hypnotiques, du grec Hypnos qui était le dieu du sommeil dans la mythologie grecque, les somnifères sont les médicaments les plus célèbres pour lutter contre les difficultés de sommeil.

Plus précisément, les somnifères sont une classe de médicaments au sein de laquelle on retrouve différents hypnotiques.

On y retrouve les benzodiazépines, qui sont les somnifères les plus répandus et qui regroupent différents médicaments. On peut aussi évoquer les barbituriques qui ne sont quasiment plus utilisés, car reconnus comme pouvant être toxiques et créer une forte dépendance. On y trouve également les antihistaminiques et différentes autres substances.

Dans tous les cas, les somnifères sont des médicaments prescrits sur ordonnance. Une consultation médicale est donc indispensable pour pouvoir suivre un traitement à base de somnifères. Un traitement qu’il faut suivre en respectant les indications prescrites par le médecin.

Si je prends le temps de revenir sur ce point, c’est parce que beaucoup de personnes prennent des somnifères comme ils prendraient un doliprane, alors que les effets secondaires et la dépendance sont des conséquences possibles de la prise de somnifères. Je reviens sur ces précautions en aval dans ce guide.

Quand et pourquoi utiliser des somnifères

Il existe plusieurs catégories d’hypnotiques. La plupart d’entre eux servent à s’endormir plus rapidement le soir. Ils mettent environ 20 minutes à agir et doivent alors être pris juste avant d’aller se coucher. D’autres sont conçus pour lutter contre les nombreux réveils nocturnes. Ils doivent aussi être pris juste avant d’aller se coucher, mais leur durée d’action est plus longue.

Les somnifères sont surtout préconisés en cas d’insomnies aiguës par opposition aux insomnies chroniques. Autrement dit, les somnifères conviennent principalement pour traiter les insomnies occasionnelles qui sont généralement liées à un évènement précis, qui peut être le décès d’un proche, un accident, un stress avant un évènement, un décalage horaire…

Les hypnotiques représentent un traitement de courte durée et ne doivent pas être consommés sur une longue période. Il faut savoir que les somnifères apaisent l’activité neuronale afin de favoriser le sommeil, mais ils ne contribuent pas au sommeil lent et profond, c’est-à-dire le sommeil le plus réparateur. La prise de somnifères doit donc être ponctuelle, et lors d’une insomnie chronique, les somnifères sont insuffisants pour récupérer les heures de sommeil réparateur perdues.

Quels sont les somnifères les plus efficaces ?

Somnifères

Cette question revient souvent chez les personnes insomniaques. Cependant, il n’existe pas vraiment de réponse universelle.

Il faut prendre en compte le type d’insomnie dont on souffre, les moments où elle se déclenche et les causes de cette insomnie. En fonction de ces critères, le médecin va nous prescrire un somnifère adapté et choisi pour être le plus efficace.

Pour résumer, l’efficacité d’un somnifère dépend de l’insomnie que l’on doit traiter. Dans certains cas, seront préconisés des benzodiazépines, dans d’autres cas, ce seront des antihistaminiques, etc. Et même au sein de ces catégories, les différents hypnotiques se distinguent.

En France, l’un des somnifères les plus vendus est le zolpidem, qui est apparenté aux benzodiazépines et plus précisément des imidazopyridines. Il est principalement prescrit pour les personnes qui ont des difficultés à s’endormir. Cependant, son action étant relativement rapide et courte, il ne convient pas forcément pour les personnes qui ont besoin de rattraper du sommeil en retard.

Recommandations d'achat

Circadin


Somnifères

En France le seul médicament à base de mélatonine est le Circadin. Disponible en pharmacie ou en pharmacie en ligne il est vendu entre 30 et 66€ les 30 comprimés.

Mélatonine en gélule


Somnifères

Au niveau des compléments alimentaires, je recommande la Mélatonine vendue par la boutique en ligne Anastore. Vendu 11,50€, ce produit contient 120 gélules.

Conseils d'utilisation et précautions à prendre

Le premier réflexe est de vous adresser à votre médecin avant de suivre un traitement à base de somnifères. En effet, si ce type de médicaments nécessite une ordonnance, peut-être que votre conjoint(e) prend de temps en temps des somnifères, ce qui peut vous inciter à en prendre un sans demander l’avis de votre médecin, ce qui est vivement déconseillé.

Il est très important de bien respecter les indications fournies par le médecin concernant la prise de somnifères. Ils peuvent entraîner des effets secondaires et notamment une amnésie antérograde, c’est-à-dire une incapacité à se souvenir de ce qui s’est passé récemment. De même, la consommation fréquente de somnifères peut déclencher une dépendance vis-à-vis du médicament. La dépression fait aussi partie des effets secondaires possibles.

À noter que les somnifères sont contre indiqués chez les enfants de moins de 15 ans, les femmes enceintes, les personnes souffrant d’insuffisance respiratoire et chez les personnes allergiques à l’un des composants.

Il est également déconseillé de consommer de l’alcool après la prise d’un somnifère, car comme avec beaucoup d’autres médicaments, l’alcool en multiplie les effets. De même ils ne doivent pas être mélangé avec d’autres médicaments. Sachez qu’il est interdit de conduire sous l’emprise de somnifères. Plus largement, il est interdit de pratiquer une activité nécessitant une attention soutenue et pouvant être dangereuse en étant sous leurs effets.

Risques pour la santé et effets secondaires

Existe-t-il des somnifères naturels ?

Somnifères

Les somnifères sont des médicaments à base de composés chimiques. Parler de somnifère naturel peut donc être considéré comme un oxymore. Toutefois, dans le langage courant, on peut considérer comme somnifère toute substance permettant de favoriser le sommeil. Dans ce cas, on peut parler de somnifères naturels.

Ces somnifères naturels sont des extraits de plantes. D’ailleurs, depuis très longtemps, certaines médecines traditionnelles utilisent des substances naturelles pour favoriser le sommeil, notamment le pavot et ses dérivés, mais aussi le chanvre. Cependant, ces produits sont souvent considérés comme des stupéfiants et interdits autrement que dans un domaine médical précis.

Parallèlement, on trouve divers compléments alimentaires autorisés qui auraient des vertus positives pour le sommeil. Ceux qui reviennent le plus souvent sont :

  • Les compléments alimentaires à base de mélatonine d’origine végétale
  • La valériane
  • Le houblon
  • Le kava-kava
  • La camomille
  • La fleur de la passion
  • La mélisse citronnelle
  • Le pavot de Californie
  • La lavande

Ces substances peuvent prendre différentes formes : gélules, thé, huiles essentielles. Leur efficacité peut varier selon les produits et selon les personnes. Mais elles ne peuvent pas totalement remplacer les somnifères dans le cas de grosses insomnies.

Somnifères : avec ou sans ordonnance

Je ne dirais qu’une seule chose à ce sujet : méfiez-vous des soi-disant somnifères sans ordonnance. Un somnifère nécessite toujours une ordonnance, et les produits qui se décrivent comme des somnifères sans ordonnance ne sont pas réellement des somnifères.

Encore, une fois il faut plutôt les considérer comme des compléments alimentaires. La plupart de ces somnifères sans ordonnance sont à base de mélatonine avec une concentration de moins de 2mg par comprimé, car au-delà la législation française considère qu’il s’agit d’un médicament.

En France, le Circadin est le seul médicament à base de mélatonine (2mg par comprimé) sur le marché. Il est préconisé à court terme pour l’insomnie primaire.

Il faut bien avoir en tête que tous ces produits à base de mélatonine peuvent être efficaces, mais principalement pour les insomnies légères et occasionnelles.

Où acheter des somnifères ?

Pour acheter des somnifères, vous devez forcément passer par une pharmacie, ou éventuellement une pharmacie en ligne, après avoir obtenu une ordonnance de votre médecin.

Par contre, si vous recherchez une substance naturelle de type complément alimentaire, vous pouvez effectuer votre achat en ligne pour profiter de prix plus avantageux et d’un plus vaste choix. À ce titre, Amazon est sans aucun doute l’un des meilleurs endroits.