Comment lutter contre le ronflement : 10 astuces concrètes 

Ronfler, ça n’arrive pas qu’aux autres !

On évalue à 45 % des Français les ronfleurs occasionnels et à 25 % les ronfleurs réguliers. Et si l’une des premières personnes qui en souffrent est le conjoint, le ronfleur voit lui aussi sa qualité de sommeil être perturbée.

Il faut dire que si le ronflement moyen émet de 45 à 60 dB (autant qu’un aspirateur de bonne qualité), le bruit peut monter jusqu’à 95 ou 100 dB (une perceuse comme une sirène d’alarme émettent entre 90 et 120 dB à titre de comparaison).

Voici 10 astuces contre les ronflements ou plutôt 10 actions concrètes qui ont toutes fait leurs preuves dans des contextes différents pour lutter contre le ronflement.

1. Acupression et/ou acupuncture

L’acupuncture est une pratique issue de la médecine traditionnelle chinoise qui a fait ses preuves dans de nombreux secteurs. Ainsi certains hôpitaux utilisent l’acupuncture dans les salles d’accouchement, tandis que pour d’autres, c’est une façon de mieux dormir.

Des rendez-vous avec un acupuncteur peuvent permettre de progressivement moins ronfler, jusqu’à la disparition totale du bruit. Mais pour cela il faut faire appel à un thérapeute.

Une alternative tout aussi naturelle et accessible de chez soi est l’acupression. Les doigts remplacent les aiguilles et permettent d’ouvrir les voies respiratoires. Différents points de pression existent.

Ou alors, plus simplement, il est possible d’investir dans une bague d’acupression anti-ronflement.

2. Perdre du poids

Cela ne fonctionne pas pour tout le monde, mais pour une grande partie des ronfleurs en surpoids, la solution se trouve dans une perte significative de poids.

Arrêter de ronfler ne va pas être une motivation suffisante pour vous permettre d’aller au bout d’un régime, mais cela peut être le petit détail en plus pour vous lancer.

Au passage, ceci explique pourquoi certaines femmes se mettent à ronfler pendant la grossesse. Après l’accouchement, quand elles auront quelques kilos en moins, la situation reviendra rapidement à la normale.

3. Dîner léger et sans alcool

Le contenu du dernier repas influence les ronflements, plus le repas est gras, plus on ronfle.

En ce qui concerne l’alcool, c’est un peu la même idée.

En fait les muscles sont relâchés et les vibrations sont donc plus intenses et plus bruyantes. Il n’est pas nécessaire d’arrêter définitivement l’alcool, mais repensez votre consommation avant d’aller vous coucher.

4. Changer de coussin

Les coussins à mémoire de forme sont des accessoires qui améliorent la position du dormeur et donc la qualité de son sommeil.

Pour un ronfleur, il faut un coussin à mémoire de forme qui incite le ronfleur à dormir sur le côté. En effet, sur le dos, les ronflements sont plus présents et sonores, alors que sur le côté, ils peuvent presque totalement disparaître (selon la situation de départ).

5. Dormir avec des bandelettes nasales

La solution des bandelettes nasales vendues en parapharmacie est surtout pour les petits ronfleurs ou les ronfleurs occasionnels.

Le principe est simple, cela permet d’ouvrir les voies respiratoires et donc de mieux respirer par le nez plutôt que par la bouche. Mais l’action est minime et n’est donc pas significative sur une personne très enrhumée ou sur un ronfleur très bruyant.

6. Essayer des médicaments ou pastilles

Pour l’un comme pour l’autre, il est préférable d’en discuter avec son médecin. Il s’agit d’une solution qui permet d’agir directement sur les voies respiratoires. C’est en général une des dernières alternatives essayées, en sachant qu’ensuite il ne reste plus qu’une opération.

Par contre certaines pastilles sont en vente libre en parapharmacie. Ces pastilles agissent directement sur la gorge en évitant un relâchement trop important et donc des vibrations sonores.

7. Diffuser des huiles essentielles

Certaines huiles essentielles favorisent la respiration. C’est le cas de la menthe poivrée, de la lavande vraie, de la camomille noble et de l’eucalyptus globulus. Il faut les utiliser par le biais d’un diffuseur.

Sélectionnez-les avec soin, en lien éventuellement avec les autres propriétés de chacune. Ainsi la camomille est relaxante alors que l’huile essentielle de menthe poivrée est stimulante. Si vous êtes du genre à opter pour de la menthe poivrée le matin dans votre savon par exemple, en diffusion la nuit elle pourrait finalement troubler votre sommeil en envoyant de mauvais signaux.

8. Se dégager le nez avec un spray

Mettez toutes les chances de votre côté en vous nettoyant correctement le nez avant de vous mettre au lit. Une solution efficace et naturelle est l’utilisation d’un spray nasal à l’eau de mer.

9. Arrêter de fumer

Voici un autre conseil qui peut sembler difficile, mais il a été mis en évidence que le fait de ronfler est directement lié à l’hygiène de vie. Le tabac nuit aux voies respiratoires et donc favorise les ronflements.

10. Porter des bouchons d’oreilles

Si vous ne supportez plus les ronflements de votre conjoint et que vous ne pouvez pas résoudre le problème à sa place, agissez en prenant soin de vous : portez des bouchons d’oreilles.

Attention choisissez-les avec soin et vérifiez sur la notice leur durée de vie et leur utilisation. Une mauvaise utilisation pourrait créer des désagréments.

Comment lutter contre le ronflement : 10 astuces concrètes
5 (100%) 1 vote[s]

dolor ipsum Praesent consectetur sit eleifend tristique pulvinar commodo adipiscing risus nec