Quel est le rôle du sommeil ?

On dort pendant environ un tiers de notre vie. Et pourtant 25 % des Français se plaignent d’un manque de sommeil et 16 % souffrent d’insomnie. Le sommeil n’est pas un luxe, mais un besoin aussi vital que le fait de s’alimenter et de boire. Les conséquences se font ensuite ressentir sur l’humeur, la vigilance (et les réflexes), mais également sur la santé générale de l’organisme.

Comprendre le rôle du sommeil permet de le respecter plus et donc de prendre soin de soi en commençant par aller dormir.

Qu’est-ce que le sommeil ?

Le sommeil est un état naturel pendant lequel un être vivant dort. C’est-à-dire qu’il est inconscient du monde extérieur, qu’il diminue sa vigilance. Pendant ce temps certaines fonctions vitales ralentissent, comme la respiration et le rythme cardiaque.

Le sommeil fait totalement partie du rythme circadien, c’est à dire du bon fonctionnement de l’horloge biologique. Le sommeil s’oppose à l’éveil et au coma.

Pourquoi dort-on ?

Ce n’est que pendant que l’on dort que certaines fonctions sont accomplies par l’organisme, comme la croissance, mais aussi la récupération psychique. On doit donc dormir pour permettre au corps de faire tout ce qu’il doit faire pour être en bon état.

Pour mieux comprendre l’idée, dites-vous que c’est comme de vouloir réparer le moteur d’une voiture sans vouloir éteindre le moteur : c’est impossible. L’organisme humain a besoin que certaines fonctions soient au repos pour pouvoir travailler dessus.

À chaque phase du sommeil son rôle !

On parle souvent du train du sommeil pour faire référence aux différences phases qui constituent un cycle entier de sommeil. L’idée est que durant la nuit, plusieurs cycles s’enchaînent avec régularité. Chaque phase joue un rôle dans la récupération physique et psychique. Et même si avec l’âge le détail des effets n’est pas exactement le même, l’idée principale est toujours identique.

→ Quel est le rôle du sommeil léger ?

Première étape du cycle du sommeil, il s’agit également de la seule étape présente lors d’une micro-sieste. Elle permet de restaurer la vigilance et la concentration. Elle permet également de retrouver une grande partie de sa créativité.

Cette étape très courte peut tout de même durer jusqu’à 20 minutes.

→ Quel est le rôle du sommeil lent profond ?

C’est au stade du sommeil lent et profond que la récupération est optimale. Pendant cette période, le corps semble se mettre en veille : baisse de la température corporelle, ralentissement de la respiration et du rythme cardiaque.

Cependant c’est en réalité une phase très active : le corps diffuse les hormones de croissance qui permettent de grandir et de consolider l’organisme (en agissant au niveau des cellules). C’est également le moment où les tissus se régénèrent et où le glucose est stocké dans le foie. On suppose même que c’est à cette étape que l’organisme renforce le système immunitaire.

→ Quel est le rôle du sommeil paradoxal ?

Les études sur le sommeil paradoxal sont plus mesurées concernant les actions de l’organisme pendant le sommeil paradoxal. Il faut dire que c’est l’étape qui agit directement sur le cerveau et la mémoire, des éléments plus difficiles à analyser.

Ainsi on parle de temps de récupération psychique. Pour différents chercheurs, c’est le moment de la consolidation des souvenirs, des comportements innés et de la personnalité.

En savoir plus sur les différentes phases du sommeil

Bien dormir influence notre comportement

Dormir suffisamment a une conséquence directe sur l’humeur, la concentration et la capacité à apprendre.

En effet, on est de meilleure humeur quand on a assez dormi, on est moins stressé, on apprend et on retient mieux. Cela ne veut pas dire qu’il faut relire sa leçon juste avant de se coucher (au contraire, cela peut favoriser le stress qui nuit au sommeil), mais qu’il faut s’assurer d’avoir dormi suffisamment avant une journée importante. C’est valable aussi bien avant les partiels des étudiants, que les entretiens d’embauche, les compétitions sportives et les grandes réunions de famille.

Différentes études sérieuses ont mis en évidence que le manque de sommeil peut avoir des conséquences désastreuses sur le long terme. Il augmente les risques de dépression, les difficultés d’apprentissage voire même le risque de souffrir de maladies du type Alzheimer.

Et sur le court terme, il ne faut pas oublier que le manque de vigilance est provoqué par le manque de sommeil. C’est ainsi la première cause dans les accidents de voiture mortels.

Pourquoi dormir est indispensable pour la santé ?

Il n’y a pas que l’esprit qui bénéficie d’une bonne nuit de sommeil, le corps aussi en a grandement besoin.

Ainsi répondre à son besoin de dormir limite les risques de tomber malade. Le système immunitaire a besoin du temps de repos qu’est le sommeil de nuit. Si les chiffres sont peu disponibles et que des études sont toujours en cours, on sait tout de même que le manque de sommeil augmente de 4 % le risque d’attraper un rhume.

Et cela ne concerne pas que des maladies bénignes puisque les mêmes constats ont été faits dans des études incluant des maladies cardio-vasculaires et des cancers.

Pendant que l’on dort, de nombreuses hormones sont fabriquées. Ne pas assez dormir crée donc des carences, entre autres au niveau d’hormones permettant au système digestif de bien fonctionner. Cela débouche sur une augmentation des risques d’obésité et de diabète de type 2.

Quelles sont les conséquences du manque de sommeil ?

Pour résumer, sans sommeil, adulte et enfant peuvent souffrir des conséquences directes suivantes :

  • stress important ;
  • manque de vigilance ;
  • baisse des performances (intellectuelles, créatives ou physiques) ;
  • troubles de l’apprentissage ;
  • risque accru de maladies du quotidien, cancers, troubles cardio-vasculaires, Alzheimer ;
  • risque accru d’obésité ;
  • risque accru de diabète de type 2 ;
  • dépression.

La qualité du sommeil est-elle la même le jour et la nuit ?

Quand on est en manque de sommeil, dormir suffit, peu importe le moment de le faire.

Toutefois pour bénéficier correctement de tous les bienfaits du sommeil et permettre au corps de jouer son rôle correctement, il est préférable de dormir la nuit. L’absence de lumière participe au rythme de l’horloge biologique.

Les personnes qui travaillent de nuit ne doivent pas hésiter à demander conseil tant dans l’installation de leur chambre et l’achat de lampes reproduisant une lumière naturelle, que pour trouver un rythme satisfaisant.

Sources :

http://inpes.santepubliquefrance.fr/SLH/articles/388/02.htm

Article La santé vient en dormant, Hors-série n° 196, 60 millions de consommateurs